Welsbach Technology Metals poursuit sa recherche de partenaires de fusion (NASDAQ:WTMA)

Donovan Jones profile picture

Technologie abstraite de la science de la connexion atomique hexagonale

ktsimage/iStock via Getty Images

Un aperçu rapide de Welsbach

Welsbach Technology Metals Acquisition Corp. (NASDAQ : WTMA) a levé 75 millions de dollars grâce à une introduction en bourse au prix de 10,00 $ par part, selon les termes de son dernier dépôt réglementaire S-1/A.

La SPAC (Special Purpose Acquisition Company) envisage de réaliser un rapprochement avec une société des secteurs des métaux technologiques et des matériaux de transition énergétique.

Bien que la direction de l’entreprise ait une expérience dans les métaux et les ressources, elle n’a pas d’antécédents SPAC, donc je suis en attente pour WTMA en ce moment.

Contexte du sponsor de Welsbach

Welsbach a 2 dirigeants à la tête de son sponsor, Welsbach Acquisition Holdings LLC.

Le SPAC est dirigé par :

  • Président-directeur général, Daniel Mamadou, qui a précédemment fondé Talaxis, un groupe de métaux technologiques avec Noble Group et a également été responsable du groupe Corporate Solutions and Financing pour l’Asie-Pacifique pour Nomura Securities.
  • Chief Operating Officer, Christopher Clower, qui a précédemment cofondé PT Manoor Bulatn Lestari, une société de ressources indonésienne.

Le SPAC est le premier véhicule de ce groupe exécutif.

Welsbach cherche à se concentrer sur le marché des métaux technologiques ou des métaux de transition énergétique pour trouver un partenaire de fusion approprié.

Il est difficile de quantifier l’une ou l’autre de ces tailles de marché en raison des définitions différentes des métaux qui composent chaque marché.

Conditions d’introduction en bourse de la SPAC de Welsbach

Welsbach, basée à Lombard, dans l’Illinois, a vendu 7,5 millions d’unités d’actions ordinaires et de droits au prix de 10,00 $ par unité pour un produit brut d’environ 75 millions de dollars, sans compter la vente des options de prise ferme habituelles.

L’introduction en bourse prévoyait également 1/10e de droit par action, exerçable à la réalisation d’un regroupement d’entreprises initial et expirant 5 ans après la réalisation du regroupement d’entreprises initial ou plus tôt lors du rachat ou de la liquidation.

La SPAC dispose de 15 mois pour réaliser une fusion (regroupement initial d’entreprises). S’il omet de le faire, les actionnaires pourront racheter leurs actions/parts pour le produit restant du PAPE détenu en fiducie.

Les symboles boursiers comprennent :

  • Unités (WTMAU)

  • Droits (WTMAR)

  • Actions ordinaires (WTMA)

Les actions de fondateur représentent 20 % du total des actions et sont constituées d’actions ordinaires.

Le commanditaire SPAC a également acheté 347 500 unités à 10,00 $ l’unité dans le cadre d’un placement privé. Les unités de placement privé sont similaires aux unités publiques, sauf qu’il existe des restrictions sur le transfert et d’autres conditions relatives aux questions de vote et de rachat.

Les conditions pour que la SAVS réalise un regroupement d’entreprises initial comprennent l’exigence d’acheter une ou plusieurs entreprises équivalant à 80 % de l’actif net de la SAVS et une majorité des droits de vote votant pour le regroupement proposé.

La SPAC peut émettre des actions/unités supplémentaires pour effectuer une fusion envisagée. Si tel est le cas, les actions de catégorie B seraient alors augmentées pour conserver la participation de 20 % dans le capital du sponsor.

Commentaire sur Welsbach

Le SPAC est remarquable en raison de son accent inhabituel sur les industries des métaux technologiques ou des métaux de transition énergétique pour un partenaire de fusion potentiel, avec un accent régional sur l’Asie-Pacifique.

L’équipe de direction semble avoir une expertise dans le secteur des métaux ou des ressources, ce qui est un plus pour l’amélioration potentielle du flux de transactions et une plus grande capacité à conclure une transaction.

L’industrie sur laquelle la gestion des espaces cherche à se concentrer est importante, mais il est difficile de déterminer leurs caractéristiques de croissance en raison des différentes définitions des métaux qui composent ces espaces.

Investir dans une SAVS avant l’annonce d’un projet de regroupement d’entreprises, c’est essentiellement investir dans les cadres supérieurs de la SAVS, leur capacité à créer de la valeur et leurs précédents antécédents de SPAC en matière de rendement pour les actionnaires.

Ainsi, en un sens, investir dans une SPAC peut être assimilé à investir dans une société de capital-risque en tant que commanditaire.

Le coût de cet investissement est à peu près le même, 20 % de la hausse pour le sponsor SPAC, mais le délai pour réaliser un gain significatif peut être beaucoup plus rapide, une période de 1 à 3 ans pour un SPAC contre 10 ou plus. ans pour un fonds de capital-risque typique.

De plus, contrairement à un fonds de capital-risque, une SPAC est liquide, offrant aux investisseurs publics un avantage de liquidité supplémentaire s’ils ont besoin de vendre.

Dans le cas de ce groupe de gestion particulier, il n’y a pas d’antécédents SPAC réussis, ce qui est bien trop courant avec le récent boom des SPAC.

Mon approche se concentre sur des équipes de direction expérimentées et sur une expérience réussie en matière de livraison de retours SPAC.

Donc, je suis en attente pour Welsbach en raison du manque d’antécédents SPAC.

Related posts

Greg Van Wyk explique comment tirer le meilleur parti de la technologie dans votre entreprise

cialiszep

Les principales tendances qui motivent les fournisseurs de technologie en 2022

cialiszep

Milley dit aux cadets de West Point que la technologie transformera la guerre

cialiszep

Fichiers de solutions technologiques d’intelligence artificielle pour

cialiszep

Principaux rapports de recherche pour Microsoft, Micron Technology et UBS

cialiszep

Exploiter la technologie pour rendre justice

cialiszep