Restrictions de voyage au Canada : ce que vous devez savoir

Restrictions de voyage au Canada : ce que vous devez savoir

Par Brooklyn Neustaeter

Cliquez ici pour des mises à jour sur cette histoire

TORONTO (CTV Network) — Les restrictions liées à la COVID-19 à la frontière devant rester en place pendant au moins un mois de plus, certains Canadiens pourraient avoir besoin d’un aperçu de ces règles.

L’Agence de la santé publique du Canada a annoncé que plusieurs restrictions pandémiques seront prolongées dans les aéroports et les frontières terrestres du Canada, y compris les mandats de vaccination, les tests COVID-19 aléatoires et l’utilisation obligatoire de l’application ArriveCan, jusqu’au 30 juin au moins.

Bien que peu de Canadiens aient encore peur de voyager, certains sont prêts à prendre des vacances après plus de deux ans de pandémie. CTVNews.ca détaille les règles que les voyageurs doivent connaître lorsqu’ils planifient leurs voyages avant de s’envoler.

LE TEST DE PRÉ-ENTRÉE N’EST PLUS NÉCESSAIRE

Depuis le 1er avril, les voyageurs entièrement vaccinés n’ont plus besoin de fournir un résultat de test COVID-19 pré-entrée négatif pour entrer au Canada par voie aérienne, terrestre ou maritime.

Les passagers peuvent toujours être soumis à des tests PCR aléatoires obligatoires à l’aéroport – en partie pour surveiller les nouvelles variantes émergentes du COVID-19 – bien qu’ils ne soient pas tenus de s’isoler en attendant leurs résultats.

À compter du 25 avril, les enfants âgés de 5 à 11 ans qui voyagent avec un parent ou un tuteur entièrement vacciné ne seront plus tenus de passer un test COVID-19 avant d’entrer au Canada, que l’enfant soit non vacciné ou non. Les enfants de moins de cinq ans ne seront pas non plus tenus de passer un test COVID-19 avant l’entrée et sont exemptés des exigences de vaccination. APPLICATION ARRIVECAN

Tous les voyageurs venant au Canada, peu importe leur citoyenneté ou leur statut vaccinal, doivent toujours utiliser l’application ArriveCAN pour soumettre leurs renseignements médicaux avant d’arriver au Canada. Les voyageurs doivent soumettre leurs informations dans ArriveCAN dans les 72 heures avant leur arrivée à un point d’entrée.

Les voyageurs qui arrivent sans remplir leur soumission ArriveCAN peuvent devoir se tester à leur arrivée et le huitième jour de leur quarantaine de 14 jours, quel que soit leur statut vaccinal. Les ressortissants étrangers peuvent également se voir refuser l’entrée s’ils n’ont pas rempli leur soumission ArriveCAN.

Tout voyageur qui ne soumet pas ses informations et sa preuve de vaccination à l’aide d’ArriveCAN pourrait être condamné à une amende de 5 000 $.

Alors que les voyageurs doivent toujours utiliser l’application ArriveCAN, le gouvernement fédéral a abandonné l’obligation pour ceux qui entrent dans le pays de surveiller et de signaler tout symptôme de COVID-19 qu’ils ressentent. Ceux qui voyagent de l’étranger ne seront pas non plus tenus de conserver une liste des contacts étroits et des lieux visités pendant les 14 premiers jours suivant leur arrivée au Canada. PREUVE DE VACCINATION TOUJOURS NÉCESSAIRE

Malgré la levée des exigences de test préalable à l’entrée, l’exigence d’être entièrement vacciné avec un vaccin COVID-19 approuvé par le gouvernement afin de monter à bord des transports aériens, ferroviaires et maritimes sous réglementation fédérale reste en vigueur.

Les exigences en matière de tests préalables à l’entrée n’ont pas changé pour les voyageurs partiellement vaccinés ou non vaccinés qui sont actuellement autorisés à voyager au Canada.

Sauf exemption contraire, tous les voyageurs âgés de 12 ans ou plus qui ne se qualifient pas comme complètement vaccinés – ayant reçu au moins deux doses d’un vaccin COVID-19 accepté pour voyager ou un mélange de deux vaccins – doivent continuer à fournir la preuve d’un pré-vaccin négatif. entrée résultat du test COVID-19.

Les tests préalables à l’entrée acceptés comprennent un test antigénique rapide négatif administré par un professionnel de la santé au plus tard un jour avant d’arriver à un point d’entrée, ou un test moléculaire négatif effectué au plus tard 72 heures avant un vol prévu ou un passage à une frontière terrestre .

Les voyageurs partiellement vaccinés ou non vaccinés peuvent également fournir un test moléculaire positif effectué au moins 10 jours et au plus 180 jours avant l’heure de départ prévue de leur vol ou leur arrivée à la frontière terrestre pour entrer au Canada. Les résultats positifs au test d’antigène ne sont pas acceptés.

Le gouvernement recommande de terminer une série de vaccins contre la COVID-19, ainsi que toute dose supplémentaire recommandée au Canada, au moins 14 jours avant de voyager à l’étranger. Pour ceux qui doivent voyager, le gouvernement suggère de retarder leurs plans jusqu’à ce qu’ils soient complètement vaccinés. MASQUAGE PENDANT LE VOYAGE ET APRÈS L’ARRIVÉE

Les adultes et les enfants canadiens âgés de cinq ans et plus qui sont complètement vaccinés ne doivent plus porter de masque dans les espaces publics pendant 14 jours après leur arrivée au Canada. Cependant, les enfants âgés de 5 à 11 ans non vaccinés ou partiellement vaccinés doivent continuer à porter des masques dans les lieux publics, comme l’école, pendant 14 jours après leur entrée au Canada.

Tous les voyageurs sont également tenus de porter un masque lorsqu’ils voyagent dans des modes de transport réglementés par le gouvernement fédéral, comme un avion ou un train, qu’ils soient ou non vaccinés. AVANT QUE TU PARTES

Avant de voyager, le gouvernement recommande de vérifier les exigences de dépistage et de vaccination de la COVID-19, ainsi que les autres exigences d’entrée, à destination, car elles peuvent différer des règles du Canada.

Le gouvernement canadien conseille également aux voyageurs de surveiller la situation de la COVID-19 à leur destination dans les jours précédant leur voyage si l’état des infections à la COVID-19 et les exigences de santé publique changeaient. BATEAUX DE CROISIÈRE

Les passagers de croisière âgés de cinq ans ou plus sont tenus de passer un test d’antigène ou moléculaire COVID-19 afin de monter à bord d’un navire pas plus d’un jour avant leur départ prévu, mais n’auront pas besoin d’être testés avant de descendre du navire.

Toutes les autres exigences pour les croisières, y compris la fourniture d’une preuve de vaccination avant l’embarquement, restent en place.

Le gouvernement continue d’avertir les voyageurs que le virus peut se propager facilement entre les personnes à proximité, comme sur les bateaux de croisière. Le gouvernement affirme que le risque d’être infecté par le COVID-19 sur les navires de croisière est toujours “très élevé”, même pour ceux qui sont complètement vaccinés.

Remarque : ce contenu est soumis à un embargo strict sur le marché local. Si vous partagez le même marché que le contributeur de cet article, vous ne pouvez l’utiliser sur aucune plateforme.

Sonja Puzic

Related posts

Cinq faits sur les voyages internationaux depuis SEA en 2022

cialiszep

Qu’est-ce qu’une rupture de Google signifierait pour les voyages

cialiszep

Kelley Bayern et Elizabeth Dinh parcourent le pont de la cuisine

cialiszep

Voyage en famille 5 : Sites pittoresques pour votre prochaine escapade en famille | Voyager

cialiszep

Restrictions de voyage au Canada : ce que vous devez savoir

cialiszep

FLHSMV lance la campagne annuelle Safe Summer Travel

cialiszep