Le pouvoir de l’expression par l’art

Le pouvoir de l'expression par l'art

Dix majors de l’art en studio ont terminé leur séminaire senior d’un semestre, qui a abouti à une exposition au Peeler Art Center.

“Ces étudiants ont passé un an à travailler sur leurs propres idées originales dans leur médium visuel choisi comme la céramique, la sculpture, la photographie, l’art numérique, la peinture et les techniques mixtes”, a déclaré Cindy O’Dell, professeur d’art et d’histoire de l’art.

L’exposition, ouverte jusqu’au samedi dans la galerie des arts visuels, peut être vue virtuellement ici.

Les étudiants ont exploré des sujets d’identité et de genre; race et famille; mémoire et perte et luxation ; les pratiques durables liées à la marchandisation des arbres ; la question « qu’est-ce que l’art vraiment ? » ; et une admiration du monde naturel. Pour certains d’entre eux, leur travail a été inspiré par des traumatismes personnels ou une perte dans leur vie, et plusieurs questions explorées liées à d’autres domaines tels que la perception et la psychologie.

“Notre objectif est que nos étudiants déterminent leur voix artistique avec clarté”, a déclaré O’Dell. «En tant qu’artistes raffinés aux États-Unis, nous avons le privilège de communiquer nos idées sur des sujets complexes tels que le genre, la politique, le moi, la famille, l’héritage, la race et la classe – généralement sans répercussions.

“Mais cette liberté s’accompagne d’une responsabilité importante.”

Le séminaire supérieur demande aux étudiants de réfléchir à leurs idées, de les rechercher et d’être conscients de l’histoire de leur médium.

«Nous demandons aux étudiants de regarder les influences contemporaines ainsi que les artistes qui les ont précédés», a-t-elle déclaré. « Sinon, les jeunes artistes risquent de perpétuer des stéréotypes ou peut-être de nourrir des contrevérités. Et ils font tout cela tout en perfectionnant leurs compétences techniques ou même en apprenant de nouvelles techniques.

O’Dell a déclaré que les étudiants ont fait preuve de dévouement, de détermination, de travail acharné, de patience, de prise de risques et de suivi tout au long du semestre, et l’exposition d’art en est le reflet.

“J’espère que les passions que ces seniors ont trouvées à DePauw et pour lesquelles ils se sont battus avec tant de diligence pour rendre l’exposition possible guideront leur parcours artistique tout au long de leur vie.”

Ci-dessous, trois de ses élèves.

Hannah Buchanan
Principal:
art d’atelier
Mineurs : géologie et histoire de l’art
Destination: DePauw Efroymson Bridge Year Arts Fellowship 2022-23 avec l’intention de poursuivre une maîtrise en peinture.

Qui vous a influencé tout au long de votre parcours chez DePauw ?
Le professeur le plus influent avec qui j’ai travaillé est John Berry. Il m’a encouragé à sortir de ma zone de confort et m’a poussé à réfléchir plus conceptuellement à mon travail. Il m’a aussi appris qu’il n’y a rien de mal à échouer car il y a tellement de choses à apprendre de ces expériences qui rendent les projets suivants plus forts. Je peux également dire que le reste du département d’art et d’histoire de l’art, mes collègues majors en art et les boursiers de cinquième année m’ont également influencé de la même manière, aidant mon travail à grandir et à évoluer au cours de mes quatre années ici. Et en dehors du département d’art, il y a tellement d’autres professeurs, membres du personnel et étudiants que je ne saurais assez remercier pour leur soutien.

Partagez l’inspiration derrière votre travail dans l’exposition :
Cela découle d’une fascination que j’ai pour le paysage et la façon dont tous ses éléments essentiels fonctionnent pour créer un environnement harmonieux. Chaque peinture de l’exposition représente différents espaces que j’ai vécus tout au long de ma vie, cousus ensemble dans de nouveaux mondes.

Je suis extrêmement reconnaissant pour la grande variété d’opportunités que DePauw m’a offertes, et pour les personnes qui ont été à mes côtés tout au long de ce voyage.

Houx Buchanan
Majeurs : histoire de l’art et art d’atelier
Mineur: études muséales
Destination: DePauw Efroymson Bridge Year Arts Fellowship avec l’intention de poursuivre un doctorat. dans l’histoire de l’art.

Qui vous a influencé tout au long de votre parcours chez DePauw ?
En tant que peintre, le professeur John Berry m’a beaucoup guidé. Il m’a aidé à comprendre comment je pouvais équilibrer efficacement les éléments formels et conceptuels de mon travail et m’a également poussé à sortir de ma zone de confort en termes de style. Je donne également crédit à la faculté d’histoire de l’art. Beaucoup de mes peintures sont basées sur la recherche, donc les compétences que j’ai acquises dans les cours d’histoire de l’art m’ont été utiles pour cela. Dans le même ordre d’idées, le professeur O’Dell m’a beaucoup aidé ce semestre lors de l’application de l’histoire et de la recherche à mes propres œuvres. Dans l’ensemble, le département artistique dans son ensemble a été un système de soutien incroyable tout au long de ces quatre années.

Partagez l’inspiration derrière votre travail dans l’exposition :
J’ai toujours été intéressé par mon héritage et ma lignée familiale. Je suis membre de la nation Myaamia (Miami) de l’Indiana, et ma famille est activement impliquée dans la tribu. Je voulais mieux comprendre l’histoire de Miami et comment cela se rapporte à l’état actuel de l’Indiana Miami aujourd’hui, en particulier en tant que tribu reconnue par l’État luttant pour la reconnaissance fédérale qui a été injustement supprimée il y a de nombreuses années. Mes inspirations profondes étaient deux histoires de Miami que j’ai entendues en grandissant : l’histoire de la création et une histoire de grue. À partir de là, je me suis plongé dans l’histoire complexe de l’Indiana Miami à travers de nombreuses recherches en plus de ce que je connaissais déjà par la famille. En fin de compte, mes propres sentiments et expériences sont devenus le principal objectif des peintures, qui sont toutes des autoportraits semi-transparents.

Abby Downs
Principal:
art d’atelier
Destination: Herron School of Art and Design à l’IUPUI pour poursuivre une maîtrise ès arts en art-thérapie et en conseil en santé mentale.

Qui vous a influencé tout au long de votre parcours chez DePauw ?
Ouah. Trop de monde pour compter. Toute ma famille, mais plus particulièrement ma mère, Rose Ann Lucas Downs, pour avoir toujours soutenu mes rêves et mes aspirations et ma future carrière dans le domaine des arts. Les professeurs Meredith Brickell et Lori Miles ont été des inspirations incroyables pour moi, ainsi que tout le personnel incroyable de Peeler et les boursiers de cinquième année pour avoir rendu mes quatre années si mémorables.

Partagez l’inspiration derrière votre travail dans l’exposition :
Mon travail se concentre principalement sur l’idée de perte et de croissance à travers l’abstraction et l’expérimentation. Créer de fines couches terreuses ressemblant à du papier, de hautes tours d’un blanc immaculé, des pièces ondulées colorées et des centaines de mandrins en porcelaine modifiés à la main a nécessité des heures d’action répétitive, ce qui a créé un sentiment de calme intérieur et de contentement pour moi. Les formes abstraites et les surfaces texturées créent des paysages émotionnels qui invitent les spectateurs à remettre en question leurs propres émotions et les traumatismes passés. Je souhaite inviter le spectateur à se rapprocher de moi à travers les marques que je laisse dans l’argile, et ainsi réduire la distance entre notre humanité commune. Peut-être que grâce à une observation attentive, cela aidera le spectateur à apprécier à la fois la perte et la croissance qu’il subit dans sa propre vie.

J’ai utilisé la création artistique comme un moyen d’avancer et de traiter la perte et le chagrin que j’ai vécus dans ma vie d’adolescent avant de venir à DePauw. Faire de l’art m’a permis de rester sain d’esprit alors que j’ai traversé beaucoup de changements et de pertes et maintenant je veux partager cela avec d’autres non seulement à travers ce spectacle, mais en tant que futur art-thérapeute.

Mon exposition est dédiée à mon défunt père Vincent Ray Downs et à ma grand-mère Rose Marie Lucas.

Majors d’art en studio. Au premier rang : Holly Buchanan, Hannah Buchanan, Abby Downs, Grace Miles, Abby Morrison et Emma Pizana. Rangée arrière : Brian Antoine, Jinzhi Qin/ Althea et Alyssa Luarde. Sur Zoom en haut à droite : Anna Chinni.

Related posts

Maison & Design | Pop Art

cialiszep

Deathcore Favori Thy Art Is Murder Rocking Summit

cialiszep

Coronado Unified remporte sept prix Arts Empower Ovation

cialiszep

Performances et art – Albuquerque Journal

cialiszep

Art House Productions annonce Art House Cares

cialiszep

Que signifie vraiment faire de l’art ?

cialiszep